top of page

L'Histoire de la race

Bien que le Berger Australien soit maintenant à la mode, il n’est en aucune façon une race nouvelle. Malgré son nom, il n’est pas originaire d’Australie, son origine véritable serait Basque et le pays de développement est l’Amérique du Nord (Usa) qui en détient le standard. Les Basques étaient un peuple de pasteurs. Ils avaient des chiens ressemblant beaucoup à notre Berger Australien, depuis des centaines d’années. Ils vivaient dans une région montagneuse entre la France et l’Espagne. Beaucoup ont émigré vers d’autres régions à la recherche d’un emploi, emmenant leurs chiens avec eux. Certains l’ont fait vers l’Australie lorsque ce pays a été connu comme producteur de moutons et de laine. Les compétences de ces pasteurs et de leurs chiens y furent très prisées.

Vers les années 1900, certains sont venus d’Australie vers les Etats-Unis (Californie) avec leurs chiens et leurs moutons. Les fermiers et les éleveurs de l’Ouest des Etats-Unis, très impressionnés par les qualités de ces chiens de travail, capables de conduire les moutons, en étant surtout plus petits et plus agiles que leurs propres chiens de l’époque, les surnommèrent ‘ Little Blue ‘, beaucoup d’entre eux étant de couleur Bleu merle.

Puisque les chiens et leurs maîtres arrivaient d’Australie, ils leur ont tout naturellement donné le nom d’Australian Shepherd Dog (Berger Australien), les ont surnommé ‘ Aussie ‘ (diminutif), et ont commencé à développer et améliorer la race. depuis cette époque, les Américains non pas cessé d’utiliser les Aussies pour la conduite de tout type de bétail nécessitant obéissance et agilité (qualités premières de ce chien, indissociables de la race). Des États-Unis, des Bergers Australiens ont été exportés vers l’Angleterre, le Canada, la France, la Suisse,… Depuis, des chiens sont repartis en Australie, où la race a été reconnue en mai 1993, et où l’élevage a recommencé.

bottom of page